Des brochures qu’on aime

Des brochures / textes à télécharger, lire, photoco-piller, diffuser…

  • Welcometocalais.wordpress.com pour télécharger la brochure “Bienvenue à Calais! Guide pour réfugié.es et migrant.es” en pdf en anglais, en arabe, en tigrigna, en farsi et en français.Vous trouverez sur ces pages des informations spécifiques pour des gens qui se trouvent à Calais à la frontière entre la France et l´Angleterre, comme des informations utiles pour tout-e-s les migrant-e-s qui souhaitent voyager et s´installer en Europe. Cette page utilise les termes migrant-e-s et réfugié-e-s mais s’adresse à n’importe qui voulant voyager et habiter en Europe.
  • Un_été_contre_les_frontières (format brochure) et à lire page par page ici – Depuis le début de l’été (2015), des milliers de personnes tentent de rejoindre l’Europe. Parmi celles qui ont réussi, beaucoup sont bloquées et traquées aux quatre coins du continent : en Grèce, en Macédoine, à Calais, à Vintimille…
  • Bonjour, 15 jours – Le pouvoir du Juge des Libertés sur les étrangers. Il est ce qui permet à l’Etat de donner par le droit une caution aux expulsions. Or, le problème n’est pas que des personnes soient expulsées dans un cadre légal ou constitutionnel, mais le fait même que ces personnes soient expulsées.
  • La Croix Rouge collabore aux expulsions (format brochure) – Autour de quelques vautours de la machine à expulser #1 – A lire en ligne ici : Partout s’érigent des frontières qui font le tri entre celles et ceux qui seront chassés et les autres : lors des contrôles dans les transports, lors des rafles policières dans les rues, aux guichets d’agences d’intérim ou de banques qui les balancent aux flics. Partout se dressent des entreprises qui s’enrichissent sur ces expulsions : des compagnies aériennes transportent les sans-papiers retenus, des hôtels servent de prison, des associations aident les flics à gérer proprement les expulsions dans les centres de rétention, des entreprises fournissent la bouffe, des multinationales du BTP construisent et modernisent ces camps.Cette brochure – la première d’une série autour de quelques vautours de la machine à expulser – se veut une petite contribution à la lutte contre les frontières et l’enfermement.
  • Aux errants – infokiosques.net Personne n’émigre pour le plaisir — c’est une vérité très simple que beaucoup veulent cacher. Si une personne laisse de bon gré sa terre et les siens, on ne l’appelle pas un migrant mais un touriste ou un voyageur. La migration, c’est un déplacement forcé, c’est errer à la recherche de meilleures conditions de vie.

Leave a Reply